Cabinet d'orthodontie du Dr Luc Poty à Reims-Bezannes

ORTHODONTIE invisible et traditionnelle, adultes et enfants

200 rue Louis-Victor de Broglie - Immeuble Hippocrate à Bezannes - 51430 BEZANNES - Tél. : 03 26 85 06 06

Déglutition

 

 Il n'est pas rare de rencontrer des enfants présentant une mauvaise position de la langue au cours de la déglutition. Cette mauvaise position de la langue peut-être à l'origine d’anomalies de croissance des mâchoires et de malpositions des dents. Dans ce cas, il faut  mettre en place une rééducation de la "fonction" linguale pour faciliter la bonne mise en place des dents et éviter la récidive...

 

Rappelons que  la déglutition est l'action d'avaler. Le terme concerne aussi bien l'action d'avaler sa salive que le déplacement de la nourriture mâchée vers l'estomac.

On déglutit  1500 à 2000 fois par 24 heures : c’est dire l’importance des forces exercées par la langue et ses 17 muscles !

Il existe  2  types de déglutition :

  • Déglutition primaire ou infantile : elle est normale chez le nourrisson et le très jeune enfant puisqu’elle  permet la tétée. Elle se caractérise par une  interposition de la langue en avant entre les arcades dentaires, l’absence de contact dentaire et la contraction des muscles des lèvres et des joues.  L’enfant avale en faisant le vide dans la cavité buccale, les lèvres sont fermées afin que l’air ne puisse pas passer.

  • vide.png
    image001.jpg image002.png



  • Déglutition secondaire ou mature : la mise en fonction des incisives définitives permet de contribuer à l’achèvement d’une maturation de la déglutition. La déglutition secondaire se met en place si tout va bien vers l’âge de 6 ans.


Elle se caractérise par des lèvres jointes et non contractées, les dents en contact  et la langue  contenue à l’intérieur des arcades dentaires au contact du palais, avec la  pointe en appui sur le palais antérieur sans jamais venir toucher le incisives ou passer entre les dents.

La prise prolongée du pouce, d’une tétine, ou du biberon vont pérenniser le réflexe de succion et  empêcher le passage de la déglutition primaire à la déglutition secondaire ce qui ne sera pas sans conséquences sur le développement des mâchoires.

 

Pourquoi la position de la langue est-elle aussi importante pour le bon développement des mâchoires ?

Forme et  fonction sont étroitement liées et exercent l’une sur l’autre une influence réciproque. Ainsi, les dents sont placées dans un couloir d’équilibre entre les forces exercées par la langue d’un côté et celles exercées par la musculature péribuccale de l’autre.

 

 

    vide2.png
    image003.gif

 

 

La langue en position de repos et au cours de la déglutition mature doit être collée au palais,

Si elle vient s’interposer entre les dents ou se mettre en position basse dans la cavité buccale   les forces exercées par les muscles des joues  sur les dents ne sont plus équilibrées par la langue comme dans les exemples filmés ci-dessous:

 

 

 

    vide.png
    image005.png



    vide.png
    image004.png

 

    vide2.png
    image006.png

 

Les molaires du haut sont à l’intérieur des molaires du bas et il se crée une béance antérieure

 

Pourquoi corriger la déglutition primaire ?

  • Pour éviter l’apparition, l’entretien ou la réapparition des malformations
  • Pour assurer la stabilité du traitement :

-  où les forces musculaires antagonistes s’annulent au repos et en fonction : leur position dépend donc du déplacement et de l’équilibre de ces forces.

  • Pour obtenir que la déglutition s’effectue :

-   sans appui lingual sur les dents ;

-   sans participation des muscles faciaux ;

-   mâchoires pratiquement serrées.

 

Comment la corriger ?

Par la rééducation :

 

  • Rééducation par l’orthophoniste : prise de conscience de la langue, de sa position et de l’occlusion dentaire. Elle nécessite la coopération du patient.

Elle sera contre-indiquée si la maturation psychoaffective est insuffisante ou retardée.

 

  •  Rééducation par l’orthodontiste à l’aide d’une enveloppe linguale faite sur mesure qui sera utilisée à la maison pour s’entraîner.
image007.png

    Quand la corriger ?
  • Rééducation avant traitement orthodontique

-  Elle ne sera pas mise en œuvre avant l’éruption des incisives permanentes sous peine d’un risque de récidive important.

-  Il faudra aussi tenir compte du degré de maturité de l’enfant.

 

  • Rééducation pendant le traitement

 - Si les appareils  ne gênent pas le bon positionnement de la langue au palais

-  Il faut parfois fermer la béance en premier afin que la langue ne s’y introduise

pas.

 

  • Rééducation après traitement

- Elle est entreprise afin de minimiser les risques de récidive des problèmes initiaux.

 

Quel que soit le moment choisi pour la rééducation la compréhension de son importance et la coopération du jeune patient sont  indispensables.

 

    Les critères de succès des traitements orthodontiques  exigent qu’un équilibre fonctionnel et musculaire soit  établi. La rééducation de la déglutition primaire sera donc nécessaire à la correction des anomalies dentaires et squelettiques ainsi qu’à la stabilité des résultats.

Article rédigé par le praticien le 28/08/2013

Le site du cabinet dentaire a été réalisé par Webdentiste.fr